Logo izaora blanc

Le diamant est un bout de charbon qui a su gérer la pression !

4 novembre 2023

le diamant est issu du charbon de bois

Le diamant est tout simplement un bout de charbon qui a su gérer la pression ! ». 

C’est un bon rappel que les plus belles réussites viennent souvent après avoir surmonté des obstacles. Pour y arriver, on doit garder le cap et ne pas se laisser abattre au premier obstacle. 

Au contraire, vous apprenez de chaque obstacle et vous êtes, à chaque étape, plus affuté.e, mieux préparé.e.

Insubmersible : Plus qu'un film, une source d'inspiration

Un matin, contre toute attente, « Insubmersible » a capté mon attention. Il parle de Diana Nyad et son histoire incroyable.

J’étais à ce moment-là en pleine réflexion sur ma propre mission. Je venais d’envoyer un message à mon amie et associée Solène pour lui dire que j’avais besoin d’elle dans notre projet entreprenarial. Je ne pouvais pas l’envisager autrement, même si travailler en équipe et déléguer est un challenge pour moi.

Ce film est donc venu me « titiller » dans ma réflexion, par pur hasard ou message subliminal !

Diana Nyad : Un modèle de persévérance

Diana Nyad représente la ténacité. À 64 ans, elle a nagé de Cuba à la Floride. Une aventure de 110 miles sans protection contre les requins. (retrouvez l’article de presse sur Europe 1 : https://www.europe1.fr/international/A-64-ans-elle-rallie-Cuba-a-la-nage-585906) . 

Elle a réussi son défi après 5 tentatives. Elle a affronté les caprices de l’océan et les échecs, mais a persisté. Notamment lorsqu’elle a été attaquée par des méduse dont les morsures étaient d’une douleur ingérable. Pour les tentatives suivantes, elle devait s’en protéger sinon elle risquait un choc anaphylactique mortel.

Leçons de vie que l'on peut tirer de ce film

Le film « Insubmersible » n’est pas simplement un récit de sport ou une chronique d’endurance. C’est un voyage intime dans l’âme d’une femme qui refuse d’accepter les limites imposées par la nature et la société.

Ainsi, pour chaque tentative, le film plonge dans ses luttes internes, ses doutes, et la douleur physique qui se lit dans chaque coup de bras, chaque respiration. Mais ce qui ressort de cette histoire, c’est l’émotion brute de Diana, qui va au-delà de l’exploit sportif. Ses interactions avec son équipe dévoilent un tissu profond d’amitié et de soutien mutuel. Tandis que ses propres monologues intérieurs révèlent un esprit qui cherche à repousser les frontières de ce qui est possible.

La conclusion du film, lorsqu’elle atteint enfin le rivage de Key West, n’est pas seulement la fin d’une nage épuisante, mais l’apogée d’une quête personnelle pour prouver que « vous pouvez réaliser vos rêves, quel que soit votre âge ». Les larmes, les sourires, les mains levées en signe de victoire, tout exprime une émotion pure qui transcende l’écran et vient toucher le cœur des spectateurs.

Diana Nyad, à travers ce film, nous enseigne qu’il n’est jamais trop tard pour devenir ce que l’on pourrait être, pour affronter les eaux troubles de nos propres défis et pour sortir triomphants, insubmersibles face aux vagues de l’adversité.

Trois messages à retenir

Ce récit nous livre trois messages puissants : ne jamais abandonner, l’âge n’est pas une barrière pour réaliser ses rêves, et le succès est rarement un parcours solitaire.

Nouveau départ, quelle que soit l'étape de la vie

Dans les tentatives de Diana Nyad, ce qui est particulièrement intrigant c’est que sa 1ère tentative s’est déroulée quand elle avait 28 ans. Elle a ensuite laissé tomber pendant plus de 32 ans jusqu’à attendre son anniversaire des 60 ans. Et c’est alors qu’elle a réalisé que, pour la société, elle n’était plus rien !

Est revenue à elle le poème de Mary Oliver « Dis-moi, que vas-tu faire de ton unique, sauvage et précieuse vie ». A ce moment-là, elle s’est souvenue que son rêve ultime était de faire la traversée entre Cuba et la Floride et que ce ne sont pas les années qui allaient l’arrêter.

Je suis personnellement une femme à l’aube de ses 60 ans, et il est vrai que cette question revient régulièrement, non seulement pour moi, mais aussi parmi de nombreuses merveilleuses femmes que j’ai cotoyées depuis la création d’iZaora, il y a 2 ans.

Nous ne sommes pas trop vieux ou vieilles, nous ne disparaissons pas, et il est temps de vivre réellement ses rêves, peu importent ce qu’ils sont.

<>Lors d’un séminaire avec Max Piccinini, un exercice consiste à prendre un mètre ruban et à visualiser ce qu’il nous reste comme temps pour vivre ses rêves. Et vous savez quoi, tous les ans, cela diminue ! <>Une fois que vous prenez conscience qu’à un moment cela va s’arrêter, on comprend le sens de la détermination à aller vers ses rêves mais pas tout seul : accompagné, épaulé, entouré

Quelle est ma mission de vie et comment cela se concrétise avec iZaora

Quelle belle question ? Dans le film, Bonnie, la coach et amie fidèle de Diana, avoue à Diana qu’elle ne sait même pas ce qu’elle a envie de faire, mais qu’elle a l’impression qu’elle a passé sa vie à vivre pour Diana ! Néanmoins, le projet de Diana est plus fort que tout, car elle sait que sans elle, Diana ne pourra pas réussir. Lorsqu’elle le comprend, elle comprend aussi que sa mission de vie est de réussir le défi de Diana, qui est un défi d’une équipe, pas uniquement de Diana !

Je me suis sentie dans ce cas lors de la création d’iZaora. Je ne pouvais envisager de réaliser sans Solène à mes côtés. Ma mission de vie est d’accompagner des femmes ou des jeunes à reprendre confiance en leurs capacités pour créer leur vie et leur autonomie financière, intellectuelle. Sortir de l’emprise sous quelque forme qu’elle puisse se présenter.

Et cela passe par l’écoute, l’accompagnement et la mise en place de la stratégie marketing digitale. Donc la technique qui est trop souvent perçue comme un obstacle infranchissable. Cet obstacle nous apprenons à nos clients à le pulvériser, le contourner. Et ainsi l’empêcher de vous détourner de votre mission principale. La technique n’est qu’un petit caillou dans la chaussure.

Dans ma mission de vie il y a la transmission des connaissances. Et cette transmission, nous la mettons en place tous les jours, Solène et moi-même, dans le cadre d’iZaora.

La technologie : une passerelle et non un mur

On pense souvent que la technique est un mur infranchissable, mais chez iZaora, on apprend à le surmonter. Transmettre notre savoir est notre mission de vie.

Et vous quelle est votre mission de vie ?

iZaora vous accompagne

Nous vous accompagnons dans la rédaction de contenus percutants et intéressants, qui apportent de réelles interactions avec votre cible. Ainsi, nous allons bien au-delà de la technique

N’hésitez pas si vous avez un projet, demandez un audit gratuit. Vous aurez plus de visibilité sur le chemin à parcourir avec quels impacts financiers, stratégiques et les impacts de maintenabilité

Sommaire

Nos derniers articles

Nos thématiques