Logo izaora blanc

Quand une petite décision a des impacts … imprévisibles

13 mai 2024

TUtoiement/vouvoiement : quand une petite décision impacte la technique webmarketing

Ceci est issu d’une histoire vraie car mes clients sont mon coeur d’inspiration et je les en remercie profondément.

Quelle est donc cette petite décision : « Pascale, je voudrai que ma newsletter soit envoyée avec un tutoiement pour mes clients et les personnes déjà présentes à mes masterclass, sinon avec un vouvoiement car je ne les ai jamais vues. »

Simple comme instruction non ?

Et pourtant, la newsletter en question était une invitation à une masterclass avec, classiquement une séquence de 6 mails (cf article sur l’invitation à une masterclass).

Cette simple décision a eu un impact important sur la réalisation et voici les étapes réalisées.e

Retravailler la base de données des contacts

Les contacts dans ma base de données étaient segmentés (heureusement) entre clients et prospects.

Et pour chaque masterclass réalisée, j’avais la notion de qui c’était inscrit et, plus important, qui avait été présent. Cette dernière information était capitale.

Donc a priori, j’avais toutes les informations pour respecter la consigne de ma cliente.

Mais, le nombre de masterclass réalisé était assez impressionnante (4 ans de masterclass quasi-mensuelles)

Donc je ne pouvais pas juste sélectionner les bonnes listes ou les bonnes étiquettes de mes contacts. Trop lourd et trop de risques de rater une audience.

Conclusion : j’ai du retravailler toute la base de données pour rajouter une information « tutoiement » ou « vouvoiement » ?

Temps passé : 1h30, car, dans un souci de n’oublier personne, j’ai fait des contrôles. Tout cela pour moins de 80 contacts en vouvoiement !

Création de ma séquence de mails

La base de données étant prête, je suis partie à l’assaut de ma séquence d’email.

Comme ma séquence contenait 6 mails, que je devais distinguer les contacts avec tutoiement et vouvoiement, je devais donc établir 2 séquences avec chacune 6 mails : soit 12 mails au total.

Et croyez-moi, grâce à notre chère grammaire française, passer du tutoiement au vouvoiement, est un travail d’orfèvre. Vous devez :

  • travailler le titre
  • travailler le sous-titre
  • corriger tout le contenu des mails.

D’autre part, si vous constatez une erreur sur un des mails (version « tu » ou version « vous »), il fallait faire la même modification sur la version de dualité.

Que j’aurai voulu que notre langue soit comme l’anglais.

Petite décision => grand impact technique

Vous comprenez qu’ainsi, cette petite décision a eu des impacts importants sur la gestion des contacts ainsi que sur la réalisation des newsletters, avec un triplement du temps de réalisation.

Fallait-il prendre cette décision ? 

Beaucoup d’entre nous décide de tutoyer ou de vouvoyer d’emblée, c’est la solution la plus simple et efficace.

Mais n’oubliez pas que votre communication vous représente et si cette finesse de décision vous importe, alors c’est une bonne décision.

Par contre attention pour les prochains nouveaux contacts : dès qu’ils sont clients ou qu’ils sont présents à une masterclass, il ne faut pas oublier de spécifier qu’on va pouvoir les tutoyer !

Mon conseil

Quand vous prenez une décision concernant vos échanges avec votre audience, réfléchissez toujours aux impacts sur votre système d’automatisation.

Dans ce cas précis, la base de données était très bien segmentée depuis le début, donc tout s’est passé correctement. Mais ce n’est pas toujours le cas. Si je n’avais pas eu les informations de présence aux masterclass, je n’aurai pas pu réaliser la demande de ma cliente.

L’avantage est que via cette demande, on a pu retravailler sur la base de données client pour qu’elle s’adapte mieux aux besoins futurs.

Pour aller plus loin

Vous voulez aller plus loin, nous vous accompagnons dans ce lancement et dans votre stratégie digitale avec tous nos conseils pour faire de votre challenge un succès !

Alors, cliquez sur le bouton ci-dessous

Sommaire

Nos derniers articles

Nos thématiques