Logo izaora blanc

Questions/Réponses sur le référencement organique ou SEO

10 novembre 2022

Questions réponses sur le SEO

Le référencement naturel ou organique est un vaste sujet sur lequel on pourrait faire des livres entiers.

Je ne m’y attelerais pas aujourd’hui, ni demain d’ailleurs.

Mais je m’intéresse évidemment de près au sujet et suis régulièrement des séminaires, groupes de réflexion sur le sujet.

Le SEO, c'est quoi ?

SEO signifie Search Engine Optimisation, soit optimisation pour les moteurs de recherche.

Le principe est d’optimiser vos pages internet pour qu’elles soient connues des moteurs de recherche, et ressortir au mieux dans le vaste univers d’Internet lors d’une requête de recherche.

Quelques principes de base

Depuis qu’Internet existe se pose la question de « comment trouver son site ». Il y a eu tout d’abord es annuaires, ancêtres des moteurs de recherche actuels.

Il ne faut pas croire, mais ceux-ci n’ont pas changé radicalement ces 10 dernières années : les grands principes restent les mêmes. Ce qui a changé, ce sont les algorithmes qui se sont affinés, et une attention particulière pour essayer de traquer ceux qui veulent contourner les règles d’utilisation éthiques et respectueuses.

Je prône personnellement depuis des années un référencement honnête, sans duplication de contenus, sans liens factices.

Voici déjà 3 grands principes de base que je vous conseille de respecter

Un contenu cohérent et intéressant

Les moteurs de recherche sont capables d'analyser la qualité d'un contenu

Concrètement cela signifie que vous devez travailler vos textes pour rendre le contenu intéressant et avec une valeur éditoriale forte.

Evitez de citer partout, de manière régulière, vos mots clés si cela doit affecter la compréhension de votre texte.

Bien sur, il faut réfléchir lors de la rédaction à mettre en valeur des termes sur lesquels vous voulez vous positionner, mais cela ne doit pas être l’unique axe à privilégier.

Cela est d’autant plus important que je suis la première à vous recommander de présenter vos spécificités, de mettre en place un environnement narratif qui vous est propre pour capter vos prospects et clients idéaux. Donc de vous démarquer.

Les 2 modes de rédaction semblent totalement contradictoires : se démarquer versus se conformer aux mots-clés les plus souvent utilisés.

Mon conseil : procédez par étapes

1) vous écrivez comme vous avez l’habitude, sans vous soucier du référencement
2) vous affinez votre texte pour intégrer à des endroits clés des expressions sur lesquelles vous voulez être référencés.

En procédant ainsi, vous allez répondre aux 2 injonctions sur le rédactionnel.

La qualité technique de vos pages

Il existe des règles simples pour être au top

Ces règles s’avèrent très simples à appliquer une fois que vous les connaissez.

Dans les pages internet, vous avez des titres et des paragraphes. Les titres sont codifiés par la lettre H (comme Header). Donc vous avez à votre disposition H1, H2, … H6, avec un ordre d’importance décroissant.

Règle n° 1 : il faut un et un seul titre H1 sur votre page. Ce sera généralement le titre.

Règle n°2 : vous devez utiliser les titres de manière organisée, comme si vous faisiez un sommaire.

✅ Exemple correct : La hiérarchie des textes est bien respectée.

				
					<h1>Mon titre de niveau 1</h1>
<h2>Mon titre de niveau 2</h2>
<h3>Mon titre de niveau 3</h3>
<p>Mon paragraphe</p>
<h3>Mon titre de niveau 3</h3>
<p>Mon paragraphe</p>
<h3>Mon titre de niveau 3</h3>
<p>Mon paragraphe</p>
<h2>Mon titre de niveau 2</h2>
<h3>Mon titre de niveau 3</h3>
<p>Mon paragraphe</p>
<h4>Mon titre de niveau 3</h4>
<p>Mon paragraphe</p>
				
			
⛔ Exemple incorrect : La hiérarchie n’est pas respectée, et il y a 2 titres !
				
					<h1>Mon titre de niveau 1</h1>
<h1>Mon titre de niveau 1</h1>
<h3>Mon titre de niveau 3</h3>
<h2>Mon titre de niveau 2</h2>
<p>Mon paragraphe</p>
<h4>Mon titre de niveau 4</h4>
<p>Mon paragraphe</p>
<h2>Mon titre de niveau 3</h2>
<p>Mon paragraphe</p>
<h2>Mon titre de niveau 2</h2>
<h3>Mon titre de niveau 3</h3>
<p>Mon paragraphe</p>
<h4>Mon titre de niveau 3</h4>
<p>Mon paragraphe</p>
				
			

Et ne vous y trompez pas ! même si vous partez d’un template tout fait, vérifiez qu’il respecte cette règle. Car il est rare que ce soit le cas !

Il est important de noter que les textes mis dans des titres remontent beaucoup plus dans les moteurs de recherche. Donc souvent, il faut y retrouver vos expressions clés et importantes.

Règle n°3 : n’abusez pas des mises en gras et italique de vos textes.

En effet, comme pour les titres, la mise en gras et italique capte l’attention des moteurs de recherche. Mais en mettre trop rend la lecture difficile, et quand tout est important, rien ne l’est vraiment au final.

Petit détail technique : quand vous choisissez votre police de caractère, il est préférable de la définir dans sa calligraphie de base (regular) plutôt que variante gras (bold ou semi-bold). Ainsi, quand vous voudrez écrire en gras, vous le définirez spécifiquement avec la balise html <b> ou <strong>

Gestion des liens et des médias

Vos pages ont des liens qui vont soit vers d’autres pages de votre site, soit vers des pages extérieures, et, je l’espère et vous le conseille vivement, des images.

Le pouvoir des images et des vidéos vaut mille mots !

Règle n°1 : mettez des textes alternatifs dès que vous pouvez.

Ces textes alternatifs se trouvent sur les boutons, les images, les liens. Leur intérêt est multiple. Tout d’abord, ils permettent aux mal-voyants de savoir où ils peuvent cliquer, donc cela permet à votre site d’être en respect du handicap. Ensuite, ils servent aussi aux moteurs de recherche qui :

  • pour les liens et boutons, vont suivre les liens et leur affecter des mots clés servant au référencement
  • Pour les images, vont pouvoir les mettre dans leur base de données de référencement des images.

La recherche par images est très importante, donc pourquoi se priver de cette possibilité.

Règle n°2 : évitez quand vous mettez un lien de juste dire « cliquez ici ». Pour les moteurs de recherche c’est une balise vide.

Privilégiez un texte qui a du sens, style « téléchargez mon programme du cuisine orientale » ! Vous y gagnez pour le référencement et pour le confort de lecture. Le terme « ici » ne capte pas vraiment l’attention du lecteur.

Règle n°3 : nommez correctement vos médias (images, vidéos, pdf …).

Et cette action doit se faire bien avant de télécharger le document. Cela doit se faire sur votre ordinateur en respectant les règles de nommage suivantes : pas d’espace, pas d’accent, pas d’apostrophe, des tirets pour séparer les mots, pas d’articles (invisibles pour les moteurs de recherche)

Là encore l’effet est multiple. D’une part les moteurs de recherche trouveront plus facilement votre image. D’autre part, quand vous chercherez une image dans votre médiathèque, ce sera plus facile.

En effet plus facile de se rappeler une image style « logo » que ‘DSN125789_125″. Vous voyez de quoi je parle ?

Que dois-je faire au démarrage ?

Le référencement naturel prend du temps. Il n’y a pas de bouton magique, même dans le monde du référencement payant. Car dans ce monde, vous vous confrontez à des géants qui ont d’autres moyens et forces de frappe que vous.

Conseil n°1 : n’indiquez aux moteurs de recherche que les pages dont le contenu est intéressant. Inutile de faire référencer la page panier, la page de remerciement suite à une action.

Conseil n°2 : Soignez la technique de vos pages. C’est un des tout premiers critères des moteurs de recherche.

Conseil n°3 : mettez du contenu, beaucoup de contenus. Un site OnePage ne sera jamais bien référencé car il n’y a qu’une page. C’est un bon début, il faut y soigner néanmoins le référencement. Mais soyez certain qu’il faudra ensuite aller plus loin, notamment avec une page par sujet abordé, et un blog qui devra également évoluer régulièrement.

Conseil n°4 : Soignez la qualité de vos contenus. Et leur présentation pour faciliter la lecture des internautes. 

Et évidemment, faites que vos pages soient responsives, c’est-à-dire accessibles et agréables à lire sur le smartphone.

Quelques croyances détricotées

Si on fait du référencement sur Google Ads, notre site est mieux référencé.

Non, ce n’est pas prouvé. Evidemment, avec Google Ads, vous allez avoir une effervescence et après les internautes vous auront vu. Mais en termes de référencement naturel, il ne semble pas y avoir d’impact. 

La recherche vocale fonctionne-t-elle ?

C’est plutôt très décevant, par contre la recherche visuelle a fait d’énormes progrès. D’où tous les conseils sur les images à soigner.

Les taux de clics, de rebond et durée de session améliorent le positionnement.

Non, tout comme l’expérience utilisateur d’ailleurs. 

La meta-description améliore le positionnement

Là encore, non. Par contre, elle joue un rôle fondamental dans l’affichage du résultat de la recherche et va donner ou non envie d’aller voir votre page. Donc à travailler très soigneusement ainsi que le titre de la page.

Google va me « punir » si je fais de la duplication de contenu

Non, pas Google. Les avocats du site « pompé », plus sûrement. Google va seulement détecter que le contenu est dupliqué. Il n’indexera que celui qu’il a identifié comme contenu d’origine. Le votre n’apparaîtra simplement pas.

Je dois définir mes mots-clés

La balise keywords n’est plus utilisée du tout aujourd’hui, sauf dans des pays comme la Russie, la Chine. Donc, laissez tomber.

D’ailleurs dans de nombreux CMS, vous n’avez plus la possibilité de définir la liste des mots clés.

Conclusion

Je n’ai abordé qu’une part infime du sujet sur le SEO, mais au moins cela vous donne une première vision de cette thématique.

Pour aller plus loin, je ne peux que vous conseiller d’aller sur le site d’Abondance

iZaora vous accompagne

Vous avez un projet sur Internet. N’hésitez pas à réserver votre audit gratuit durant lequel nous analyserons vos besoins et vous donnerons déjà nos tout premiers conseils

Sommaire

Nos derniers articles

Nos thématiques